Course nocture

En cette fin d’année, j’ai envi de découvrir la course nocturne. J’imagine que c’est une expérience complètement dingue. Quand on y réfléchit en prenant un peu de recul , on peut se poser la question « mais à quoi bon aller courir la nuit en extérieur, par des conditions météo plus difficile et avec une visibilité limité ? Je suis sûr que le commun des mortels doit penser que c’est purement et simplement stupide… pas faux ! Mais, c’est peut-être cette stupidité à faire des choses pas banales qui me pousse aujourd’hui à tester cette aventure.

Et puis, il y a ces organisateurs qui commencent à promouvoir ce type de course. On voit des nocturnes qui poussent un partout en France, de la petite bourgade jusqu’aux grandes villes, nul n’y échappe ! Cela pousse comme des champignons ! Ce sont les marchants de lampes ou de piles qui vont être content ! Petzl, Energizer, duracell & co n’ont qu’à se frotter les mains !
 
En tout cas, la course a pied s’ouvre désormais aux noctambules fanatiques des nuits festives pour leur proposer une soirée tout autant fatigantes et lumineuse : Paris, Marseille, Lyon, Lille, La Rochelle, Nîmes et bien d’autres encore : toutes ces grandes villes vont essayer de vous séduire pour faire quelques kms de course la nuit ! Et même, certaines nocturnes introduisent le concept « d’after night run » : imaginez une night course de 10km hyper flashy qui termine dans une boite de nuit ou tout les finishers se retrouvent pour leur 1er mojito ! Génialissime !
Si faire la fête peut maintenant se conjuguer avec faire du sport, nul doute que ce type de concept nocturne auront de nombreux fans !
 

Top Courses nocturnes « fun »Course-nocturne

Trêve de plaisanterie, après quelques recherches sur le net, voici une petite liste de courses nocturnes un peu atypique et surtout très populaires : 
l’Energizer Night Run (6,5 km) Une course solidaire puisqu’elle s’associe avec l’Unicef et à remis en 2015 la somme de 30 000€ à cette ONG. : au Domaine de Saint-Cloud, 12€ de frais d’inscription. La 1ere édition a eu lieu de 4 juillet 2015.
l’Electric Run (5 km) , 45€ de frais d’inscription quand même . c’ est la première course et marche nocturne du monde où les participants font partie intégrante du spectacle. Avec son départ et son arrivée clubbing, son parcours de son et lumière, l’Electric Run fait découvrir un tout nouvel univers. Il ne manque plus qu’à laisser parler sa créativité et son imagination pour se déguiser en coureur fluorescent et brillant !
10 km la noctambule : en septembre. 10 000 coureurs se réunissent pour partager une épreuve sportive exceptionnelle sous les étoiles : Une belle occasion de déambuler sur l’asphalte de l’ouest parisien entre La Défense et Puteaux.
 
Si vous cherchez une course proche de chez vous, connectez vous sur le site Calendrier du sportif / rubrique Course pédestre , vous trouverez assurément votre bonheur !
 
Courir la nuit n’est pas une révolution en soi. Des événements comme la Saintelyon ou la Nocturne Urrugne Ibardin Trail (N.U.I.T) existent depuis de nombreuses années. Cependant, ces dernières sont des courses trails et se déroulent donc en dehors de la ville.

La Saintelyon 2015 – 72km solo

Cet hiver, le 5 décembre,  j’alignerai le départ de la mythique SainteLyon dans sa 62eme édition pour une distance totale de 72km avec 1950m D+ : un night trail au départ de Saint-Etienne qui finit au cœur de la fête des lumières lyonnaise : Certainement un instant magique ! je suis donc en pleine préparation dans l’espoir de rallier l’arrivée en moins de 10h et ainsi décrocher une récompense : le SaintéLyon de Bronze.
je suis un entraînement de 4 séances par semaine avec une séance axée sur le fractionné, une séance axée sur le renforcement musculaire, une séance normale plutôt le soir pour être à l’aise de courir la nuit et une séance longue le week end > 2 à 3h . Il faut également une bonne hygiène alimentaire et pleins d’amis coureurs pour rester en tout cas motivé. Pour finir, une montre de running connecté pour suivre ses entraînements dans le temps !
 
lasaintelyon2015

4 conseils pour courir de nuit

  • Nul besoin de vous dire qu’il faut être ultra lumineux : l’acquisition d’un bon système d’éclairage qui possède une batterie assez longue pour éviter de constamment la charger. pensez également à prendre des vêtements fluorescents!
  • Il faut également bien se couvrir puisque les températures sont plus fraîches de nuit. Préférez l’option multi-couches en ayant 2 ou 3 vêtements : un qui est proche du corps, un deuxième qui vous apporte de la chaleur, et un 3ème qui coupe le vent et la pluie. Il ne faut pas non plus négliger les extrémités qui ne se réchauffent pas facilement : Une bonne paire de gants ainsi qu’un bonnet adapté. Vous trouverez des Kits facilement en magasin !
  • Courez à plusieurs si possible, c’est plus motivant et vous profitez de l’éclairage du groupe. Sinon, n’oubliez pas votre téléphone portable, au cas ou
  • Débutant, choisissez un terrain facile ! a mesure que vous progressez, vous pouvez aller vers des terrains plus technique ; dans ce cas, comme pour une course sur chemin, il faut anticiper les mouvements de terrain : les racines, les pierres, les branches…  Quand je cours sur chemin de nuit, j’ai toujours un regard 2 à 3 m devant moi, et quand c’est possible je regarde plus loin pour voir sonder le profil du chemin.
2 Comments

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *