[livre] Born to run – Né pour Courir

Livre-Ne-pour-courir_Born-to-runC’est un grand bouquin d’aventure que je recommande. Ce livre est aussi un best-seller, surtout outre-atlantique. Il a été traduit de l’américain par Jean-Philippe Lefief en août 2012, avec une Préface de Kilian Jornet.
 
L’auteur Christopher Mc Dougall, un coureur américain aux chronos modestes, a pleins de blessures. Il est grand, lourd et donc fatalement plus exposé. Il a très souvent des blessures aux pieds. Il se demande comment font les grands athlètes, ceux qui pratiquent beaucoup pour échapper à ces blessures. Il ne comprend pas. Il consulte plein de spécialiste et médecins qui lui disent que c’est une fatalité : il n’y a rien à y faire : soit on fait avec, soit on arrête de courir.
 
Un jour, il tombe sur un article sur les Tarahumaras : un peuple d’indiens du nord du Mexique qui pratique la course à pied de façon un peu rituelle : Courir fait partie intégrante de leurs traditions et de leurs jeux. Ils organisent des courses extrêmement longues (24 à 48h) ou Tout le monde court : femmes, enfants et tout ça avec des sandales (ou huaraches comme ils les appellent). Chris est très intrigué car pour lui c’est complètement impossible : lui qui a toujours couru avec des chaussures très adaptés avec des bons amortis.
« une tribu incroyable qui courait avec des sandales »
 
born-to-run-livre-scott-jurek-arnulfo-quimareIl se dit qu’il doit se rendre la-bas même si les conditions d’accès sont très difficiles : montagnes et trafiquants de drogues. Il lui faut donc un guide et il a entendu parler d’un homme appelé « el cavallo blanco » (un coureur américain, Micah True, installé la-bas et qui courait comme les chevaux – près de 270 km par semaine !). Il part à sa recherche et il finit par le trouver après de nombreuses péripéties. Cet homme a une idée en tête : organiser une grande course avec les Tarahumaras et les meilleurs runners américains. Pour cela, il a pris contact avec Scott jurek qui est une légende vivante du trail running. Il arrive à le décider de venir tout comme d’autres grands coureurs
Le bouquin raconte tout ce voyage des états unis jusqu’ aux copper canyons. Il parle de l’organisation de cette course qui finalement clos le bouquin d’une manière formidable. D’ailleurs, cette course a maintenant lieu chaque année :  le Copper Canyon Ultra Marathon. Regardez sur leur site  http://www.ultracb.com/ 
 
Ce peuple « les Tarahumaras » est remarquable pour 3 choses :
  • leur vie est resté la même au cours des 400 dernieres années,
  • même les gens qui ont 60, 70 ans courent des méga-marathons ! Plus de 100km même et sans avoir aucune blessure,
  • c’est un peuple très libre et très sain. Ils ne savent pas ce que sont les problèmes de maladie, de cholestérol, de dépression, de cancer, de criminalité. Ils ne vivent pas dans notre monde capitaliste !
Dans ce livre, il y a un volet sportifhumain mais aussi technique et scientifique que prône Mc Dougall et les adeptes du minimaliste : il faudrait arrêter de courir en posant le talon au sol en premier mais être plutôt sur une attaque sur l’avant-pied. Ce livre nous fait prendre conscience que beaucoup de blessures pourraient être dues aux chaussures aux amortis trop conséquents et à une mauvaise technique de course.
 
Bonne lecture !

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *