Pourquoi l’homme est-il fait pour courir ?

Nous étions des chasseurs dans la nature sauvage, mais dans ce monde nouveau qui est le notre, aurions nous perdu notre patrimoine génétique ?

Et oui !! Nous étions les meilleurs coureurs de fond que la terre n’est jamais porté. Depuis la nuit des temps, l’homme court. A l’époque de l’homme préhistorique, l’homme marchait et courait sans cesse : nous étions nomades. En effet, pour chasser son gibier sur les grandes plaines d’Afrique ou dans les grandes forêts européennes, l’homme courait après sa proie (la gazelle, l’antilope, le cerf, l’Auroch…) jusqu’à épuisement de celles-ci. Il était extrêmement motivé car il s’agissait de nourrir sa tribu. Avec la peau, les os, les bois, les fourrures, ils fabriquaient tout ce dont ils avaient besoin : différents outils, des armes, des habits, des couvertures, un campement …
Nous courions plus longtemps que tous les animaux qui nous entouraient.

Alors comment faisions-nous pour vaincre des animaux aussi agile et rapide ?

Pourquoi courir

La réponse est peut-être dans notre capacité à transpirer. On est les meilleurs à cà !  Quand il est question de courir sous des conditions difficiles et sur de longues distances, nous sommes les meilleurs sur terre. En effet, l’être humain  est doté d’un excellent système de transpiration qui permet de conserver la température de son corps à 37° quelque soit les conditions extérieures. Pour l’animal, c’est très différents : prenons l’exemple du chien ; la régulation de sa température corporelle se fait par la bouche en tirant la langue sans arrêt (imaginez-les pendant l’été après une petite course). A l’époque de la préhistoire, l’homme poursuivait sa proie des heures durant jusqu’à ce que l’animal « surchauffe » et s’écroule à terre. 

 
 « L’homme a une peau qui lui permet de transpirer et donc de refroidir son corps. Pour refroidir le sien, un animal doit s’arrêter et haleter. Il devient alors vulnérable. » extrait du documentaire : Sommes nous fait pour courir ?
  
Plus prêt de nous :  regardez dans une école primaire le nombre d’enfant qui se mettent à courir au moment où la cloche de la récréation retentit ! c’est simplement naturel, les enfants ont besoin de se défouler et pour eux la façon la plus simple de le faire , c’est de courir !
 
Mais nous, par notre mode de vie, nos habitudes, nos moyens de locomotion,  nous avons endormis pas à pas cette capacité à courir, cette fonction motrice. C’est la vie que nous menons qui façonne note corps. Du coup, le jour ou vous allez re-démarrer cette fonction, vous devrez y aller lentement et de façon progressive.
 

Documentaire Arte : Sommes-nous fait pour courir ?

Pour vous en convaincre, Arte a publié un super documentaire de 50 min en 2012. Niobe Thompson, anthropologue et réalisateur canadien soutient la théorie que le corps humain a évolué au fil des millénaires pour s’adapter à la course de fond. Selon l’auteur du documentaire – également marathonien, l’espèce humaine a réussi à se développer parce qu’elle a pu courir sur de longues, voire de très longues distances.

Le documentaire nous emmène d’abord en Afrique, dans la vallée du Rift, berceau de l’humanité et… terre d’origine de l’élite mondiale de la course de fond. Il démontre que, pour survivre il y a trois millions et demi d’années, les bras de nos ancêtres étaient plus courts, leurs épaules moins larges et leurs jambes plus longues. Pas dans le but de courir plus vite, mais plus longtemps !

Le documentaire  vous fait ensuite voyager dans les plaines de Sibérie, à la rencontre des nomades éleveurs de rennes ; puis au Canada dans les montagnes rocheuses à l’occasion d’une course incroyable et pas uniquement par son nom : « la course de la mort ». Vous allez également découvrir le « barefooting« , la technique de course à nu-pied et de ses bienfaits.

J’ai adoré ce documentaire. Je l’ai vu plusieurs fois d’ailleurs … bon visionnage !  Le titre anglais est « The perfect runner » Site du documentaire : http://www.theperfectrunner.com/

Alors pourquoi courir ?

 Réponse simple, ne vous posez plus la question, courez, c’est bon pour la santé. 

 

 

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *